mer. Déc 8th, 2021

Le taxi est un des moyens de transport en commun les plus utilisés dans le monde. Chaque pays en dispose et il peut avoir des caractéristiques assez différentes. Le taxi Villepreux en France, en particulier est similaire avec celui de Paris, la capitale. Le métier est soumis à la même réglementation en ce qui concerne la fixation des tarifs et les différents éléments que le véhicule et le conducteur doivent respecter. Voici un petit tour de quelques taxis spécifiques du monde.

Le taxi à Villepreux, en France

Villepreux est une des communes françaises qui se trouvent dans le département des Yvelines ou plus précisément sur la plaine des Versailles. Elle fait également partie des villes situées dans les alentours de la capitale parisienne. Environ 40 kilomètres la séparent de cette métropole. Un taxi Villepreux est un véhicule qui est destiné à faire des courses dans cette commune et ses alentours pour les courses de grande distance. Il est soumis à la réglementation mise en place par le préfet et chaque fin d’année, un arrêté sort dans le Journal Officiel pour déterminer les nouvelles règlementations en vigueur pour l’année qui va venir. Outre la tarification qui est indiquée par cet arrêté, les différents équipements du véhicule comme le taximètre ou compteur kilométrique, le terminal de paiement, l’imprimante intégrée et le dispositif lumineux sur le toit sont des obligations qu’un conducteur de taxi doit respecter pour exercer dans la ville.

Le taxi à New-York

New-York est une des capitales les plus connues des Etats-Unis et dans le monde entier. Elle se caractérise par ses gratte-ciels mais aussi par ses beaux quartiers et son parc au cœur de la ville nommé « Central Park ». Mais l’un des éléments les plus spécifiques et les plus symboliques de cette ville est ses taxis. Ce sont des moyens de transport parmi les plus prisés de cet endroit. Contrairement à un taxi à Villepreux qui peut être peint selon l’envie et le gout du propriétaire, celui de New-York doit être obligatoirement peint en jaune. Les visiteurs qui décident de faire un voyage à bord de ces véhicules doivent savoir que le tarif de base est de 2,50 $, auquel s’ajoute un supplément de 0,80 $ sur le total. Si leur trajet inclut un passage dans le quartier de Manhattan au sud de la 96th Street, ils doivent aussi payer une taxe de l’état pour réglementer le trafic à hauteur de 2,50 $. Ils doivent ensuite payer 50 centimes par chaque 3 kilomètres parcourus ou, dans le cas où il y a un trafic plus dense, par chaque 60 secondes. Les taxis jaunes ou Yellow Cabs sont plus abordables que les autres locations de la ville. Désormais, il y a aussi les taxis vert citron qui effectuent les courses partant des quartiers et les boroughs septentrionaux de Manhattan comme Harlem ainsi que les boroughs en dehors de la zone d’activité de Manhattan.

Le taxi à Antananarivo

Il s’agit de la capitale de Madagascar, une île de l’Océan Indien située à quelques kilomètres du continent Africain. Cette ville est connue pour son palais de la reine qui trône sur sa plus haute colline. Outre ses anciens quartiers de la haute ville qui sont plus calmes et qui ont moins d’embouteillage, elle dispose aussi de quartiers au trafic très dense plus bas. Un taxi à Antananarivo n’a rien à avoir avec un taxi dans la ville de Villepreux. Tous les véhicules utilisés comme taxi en ville doivent être peints en beige crème. Ils doivent aussi avoir un équipement nommé « lanterne de taxi » par les locaux. Dans la majorité des cas, les taxis tananariviens sont des vieilles voitures comme les renault 4, les 2 chevaux, etc. Pour ce qui est du tarif, les conducteurs de taxi sont libres de fixer le prix comme bon leur semble. En général, ils évaluent le trajet et déterminent le prix en fonction de cela. En moyenne, une course qui ne sort pas de la ville varie entre 10000 et 20000ariary soit entre 2,50 euros et 5 euros. Les taxis peuvent faire des courses en zone suburbaine mais ils doivent enlever leurs lanternes et prendre le statut de voiture de location.

Le taxi à Bangkok

Capitale de la Thaïlande, Bangkok est l’une des villes les plus connues d’Asie. C’est une ville très animée et qui est célèbre pour ses monuments historiques, ses sites culturels et son fleuve Chao Praya. Il y a plusieurs moyens de transport en commun permettant de se déplacer dans cette grande ville. Cependant, le taxi reste l’un des meilleurs. Il est plus fiable, plus efficace, plus sécurisé et plus rapide. Les taxis traditionnels sont peints en jaune et vert ou bleu et rouge, les plus récents sont les roses mais aussi des oranges, des jaunes, des bleus, et bien d’autres encore. Ils sont donc différents d’un taxi de Villepreux. Pour ce qui est du prix, il y a aussi une réglementation particulière que les chauffeurs doivent respecter. Le prix initial est alors de 35 Bahts soit moins d’un euro sachant qu’un euro équivaut à environ 38 Bahts. Ce prix reste fixe pour un kilomètre et après, le tarif évolue. Entre 1 et 12 km, il est de 5 Bahts/km, entre 12 à 20 km il est de 5,50 Bahts/km et au-delà de 20 km jusqu’à 40 km il est de 6 Bahts/km.

Le taxi à Ouagadougou

Ouagadougou est la plus importante ville du Burkina Faso. Elle est aussi sa capitale. Ouaga, comme le disent les locaux peut être visitée par différentes manières. Les étrangers peuvent prendre un taxi pour plus de confort. Le prix du kilomètre est de 298 XOF soit de 0,46 €. Selon le moment de l’année, ce prix peut grimper ou descendre de quelques centimes. Comparé à un prix de taxi à Villepreux en France, ce tarif est particulièrement très bas (moins de 73%). Les touristes peuvent en profiter pour visiter le fameux village artisanal, le parc urbain Bangr, le musée national de Burkina Faso, et bien d’autres monuments et sites importants.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *